"Emma", Jane Austen (1815)

Dernière mise à jour : 30 sept.



Si tu as aimé Orgueil et Préjugés et/ou Raison et Sentiments, tu devrais aimer Emma. Alors? Prêt(e) à te replonger pour une troisième fois dans l’univers de Jane Austen?


Jane Austen (1775-1817) est issue d’une famille cultivée mais désargentée. Son père est pasteur et elle évolue au sein de la gentry anglaise du Hampshire. Si tu n’es pas familier de la notion de “gentry”, je t’invite à trouver plus de détails dans l’article consacré à Orgueil et Préjugés. Emma est son cinquième roman, qu’elle écrit entre 1814 et 1815 et qu’elle publie de manière anonyme (comme tous ces autres romans) avec la simple annotation « by a lady » (« [écrit] par une femme ») ou "by the author of" ("par l'auteure de [inclure le titre d'un de ses romans précédents]).


Le roman suit les aventures d’Emma Woodhouse, une charmante et belle jeune fille qui vit aux côtés de son père souffrant, dans la riche demeure d’Hartfield. Après avoir anticipé le mariage de sa gouvernante, Ms Taylor, avec Mr Weston, elle pense s’être découvert un don pour arranger des mariages. La nouvelle activité d’Emma va bouleverser la vie paisible des habitants du village d’Highbury et des alentours.


I. Les caractéristiques du roman austenien

Je rappelle ici brièvement les caractéristiques que l’on retrouve dans les romans d’Austen et que j’ai déjà mentionné dans les articles publiés précédemment (Orgueil & Préjugés, Raison et Sentiments)

  • L’époque georgienne : l’action des romans d’Austen se déroule durant cette période de l’histoire de la monarchie britannique, qui s’étend de 1714 à 1830, où les souverains qui se succèdent sur le trône ont pour nom de règne George (I, II, III et IV).

  • La gentry: La période georgienne coincide avec l’essor de ce groupe social dont est issu la plupart des personnages des romans d’Austen. Les membres de ce groupe se caractérisent par la détention de propriétés terriennes. Ex: Mr Knightley est le propriétaire de Downwell Abbey et Mr Woodhouse celui d’Hartfield.

  • Le mariage et le marché matrimonial: Le mariage est au coeur de tous les romans d’Austen et Emma n’y fait pas exception. Cette question est liée à l’éducation des femmes et aux “atouts” qu’elles doivent présenter et qui définiront avec qui elles peuvent espérer se marier. Ces atouts sont bien sûr financiers mais pas seulement. Par exemple, Jane Fairfax est admirée parce qu’elle sait particulièrement bien joué du piano tandis qu’Emma est respectée parce qu’elle a une excellente tenue et de la conversation.

II. Les éléments distinctifs d’Emma

Emma tranche avec les héroïnes d’Orgueil & Préjugés et de Raison et Sentiments pour plusieurs raisons

  • Elle occupe une situation privilégiée parce qu’elle est riche.

  • Elle ne s’intéresse pas du tout à son propre mariage parce qu’elle n’a pas besoin de se marier. Il en est ainsi car elle riche et parce que son père souhaite la garder près d’elle.

=> C’est parce qu’Emma se retrouve dans cette situation qu’elle peut jouer les marieuses. Pour elle le mariage est un jeu alors que pour Jane Bennett ou Elinor Dashwood c’est une affaire très sérieuse, capitale pour leur avenir.


Le roman en lui-même présente des caractéristiques qui le distinguent des autres romans d’Austen:

  • Un changement de rythme: Emma est un roman long comparé aux autres et le rythme y est plus lent. Jane Austen décrit la vie d’un petit village anglais avec ces petites activités: pique-nique, arrêts dans le village, quelques diners et ballades etc. De ce point de vue, on pourrait presque qualifié ce roman d’Austen de réaliste. C’est d’ailleurs assez drôle de remarquer que l’héroïne du grand roman réaliste de Gustave Flaubert, Madame Bovary, s’appelle Emma.

  • Un roman drôle: Les romans d’Austen présentent tous au moins un personnage drôle mais il est intéressant de noter que le principal ressort comique d'Emma est l’usage du quiproquo. L’une des scènes les plus drôles du roman est certainement celle où, en revenant d’un dîner de Noël bien arrosé, Emma et Mr Elton se retrouvent seuls dans une diligence. Mr Elton, visiblement ivre, déclare sa flamme à une Emma choquée (parce qu’elle a tout fait pour qu’il s’intéresse à Harriet) et pas du tout réceptive…

  • Une société qui change: Emma met en scène des femmes qui, grâce au mariage, parviennent à s’élever au-dessus de leurs conditions, malgré un certain conservatisme de la part d’Emma. C’est notamment le cas de Mlle Taylor, sa gouvernante, qui devient Mrs Weston en épousant Mr Weston, un veuf fortuné.

III. Un roman d’apprentissage

Emma, au début du roman, est une jeune fille très sûre d’elle et assez vaniteuse. Elle s’enorgueillit d’avoir prédit le mariage entre Mlle Taylor et Mr Weston et pense donc qu’elle dispose d’une sorte de don pour déceler les affinités. Elle manque de clairvoyance puisqu’elle imagine à tort qu’une alliance est possible entre Harriet Smith et Mr Elton, mais aussi parce qu’elle ne voit pas que Mr Knightley est amoureux d’elle. Elle n’écoutera d’ailleurs pas ce même Mr Knightley qui la met en garde contre son excès de vanité.


C’est bien cet excès de vanité qui conduira Emma à convaincre Harriet de rompre sa relation naissante avec Mr. Robert Martin, un fermier, car elle estime que son amie pourrait trouver un meilleur parti. D’ailleurs, Emma ne traite pas Harriet comme une égale alors qu’Harriet idolâtre Emma, ce qui flatte forcément l’ego de cette dernière. Emma pense moins aux sentiments de son amie qu’à sa volonté de montrer qu’elle est capable de lui arranger un mariage avec un homme de meilleure condition sociale (comprendre un homme qui ne travaille pas mais qui vit d’une rente) parce qu’elle s’est imaginée que le père inconnu d’Harriet était riche puisqu’il pouvait la placer en pensionnat.


C’est aussi par vanité qu’Emma va humilier une de ses proches, Mrs Bates, pour impressionner Frank Churchill (le fils de Mr Weston qui a été adopté par son oncle et sa tante qui en ont fait leur héritier). Le personnage de Frank Churchill, qui se fait d’ailleurs attendre assez longtemps, est un personnage clé du roman parce que qu'Emma en tombera amoureuse. S’il s’avèrera que le jeune homme l’a mené en bateau, c’est cette rencontre qui, entre autres, permettra à la jeune fille de prendre conscience des sentiments qu’elle éprouve véritablement pour Mr Knightley.


La rivalité entre Jane Fairfax et Emma est aussi cruciale pour permettre cette prise de conscience. Les triangles amoureux sont d'ailleurs nombreux dans ce roman! Emma pense que Mr Knightley s’intéresse à Jane et éprouve une jalousie qui la conduit à découvre son intérêt pour cet homme. Jane est une adversaire à la taille d’Emma même si elle n’a pas de fortune, pas de titre et qu’elle est orpheline. Elle est l’antithèse d’Harriet. Tandis ce qu’Harriet est naïve, maladroite et peu futée, Jane Fairfax est charmante, rusée et fait bonne impression.


C’est donc en se méprenant sur ses propres sentiments ainsi que sur les sentiments des autres qu’Emma Woodhouse va gagner en maturité. (Elle a l'air d'être une peste comme ça mais je vous assure qu'elle est assez attachante ;))


Conclusion

J’espère que cet article t’auras plu! Si oui, je t’invite à laisser un commentaire et à partager cet article 😃 Est-ce que tu as lu Emma? Est-ce que cet article t’a donné envie de le lire? As-tu un roman d’Austen préféré? Quelque chose de surprenant dans cet article? Je veux savoir 😄


Bibliographie

AUSTEN J., Emma, Editions Gallimard (2015), Collection Folio classique


Pour aller plus loin

  • Le film Emma., réalisée par Autumn de Wilde (2020) avec Anya Taylor-Joy. Le film reprend les éléments principaux de l’intrigue mais modifie un peu la fin.

  • Les éléments d’analyse sur Orgueil et Préjugés et sur Raison et Sentiments.

15 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout