"Roméo et Juliette", William Shakespeare (env. 1595)

Dernière mise à jour : 6 sept. 2021

"Ô Roméo, Roméo, pourquoi es-tu Roméo? / Renie ton père et refuse ton nom ; / Ou si tu ne veux pas, jure d'être mon amour, / Et je ne serais plus une Capulet". Cette tirade vous est très certainement familière. Roméo et Juliette est une des tragédies amoureuses les plus connues au monde (si ce n'est la plus connue).



On doit la pièce Roméo et Juliette (titre original : Romeo and Juliet) à un certain William Shakespeare (1564-1616). Ce dernier a fait des études de classique au lycée de Stratford (Royaume-Uni), ville dont il est originaire. A dix-huit ans, il épouse Anne Hathaway (oui comme l'actrice américaine) avec qui il aura trois enfants. Une trentaine de pièces nous sont parvenus mais la datation demeure approximative. William Shakespeare est un homme aux multiples casquettes : auteur, metteur en scène, acteur, propriétaire de théâtre...


On estime que Roméo et Juliette date de 1595-1596 mais il faudra attendre 1827 pour qu'une représentation ait lieu en France ! William Shakespeare puise son inspiration dans des histoires déjà connues par le public de l'époque pour écrire la pièce. Il y ajoute cependant des éléments propres à son temps sur lesquels on aura l'occasion de revenir. La pièce est centrée sur l'histoire d'amour contrariée de Roméo Montaigu et de Juliette Capulet, deux adolescents appartenant chacun à deux familles rivales.


I. Une pièce dans son contexte

A. Origines de la pièce


L'intrigue de Roméo et Juliette est assez similaire à l'histoire antique de Pyrame et Thisbé qui remonte à la mythologie grecque et dont on a déjà parlé ici. C'est un mythe que William Shakespeare connait bien puisqu'il s'en est inspiré pour écrire Songe d'une nuit d'été (1594/95).


William Shakespeare s'est beaucoup inspiré de l'histoire de deux nobles amants italiens, Romeo et Giulietta, racontée par un évêque nouvelliste italien Matteo Bandello (1480/84-1561). Le récit se déroule au XIIIes et raconte l'affrontement de deux familles rivales, les Cappelletti, qui appartiennent au parti des Guelfes, et les Montecchi, du parti des Gibelins (partisans des empereurs d'Allemagne. Cappelletti> Capulet, Montecchi> Montaigu, vous aurez compris 😉 Cette histoire italienne est reprise par le poète anglais Arthur Brooke qui écrit en 1562 le poème The Tragical History of Romeo and Juliet.


Les affrontements entre familles rivales sont d'autant plus connus de Shakespeare et de ses contemporains que l'Angleterre a été marquée par la guerre des Deux-Roses (1480-1485) qui a vu s'opposer les Lancaster aux York pour la couronne d'Angleterre. Cette guerre s'est achevée par la réunification des deux maisons grâce au mariage d'Henri VII et d'Elisabeth d'York.


B. Le théâtre au temps de Shakespeare

Il faut imaginer que le théâtre au temps de William Shakespeare était bien différent de ce qu'on connait aujourd'hui. Oubliez les magnifiques édifices, les beaux décors et les audiences silencieuses. Imaginez plutôt une scène formée par une planche posée sur des tréteaux, une salle où l'on mange, on boit, on parle et où on se retire parfois dans un coin sombre accompagnée d'une prostituée...


Le théâtre dit "élisabéthain" (car né sous le règne de la souveraine Elisabeth Ière d'Angleterre (1533-1603)) est bien différent du théâtre classique français et ce pour plusieurs raisons :

  • Le public : les pièces de Corneille, Racine et autres sont jouées devant un parterre d'aristocrates. Le public des pièces de Shakespeare est plus hétéroclite et il faut donc adapter le langage utilisé sur scène pour que tout le monde comprenne. Cela explique en partie l'utilisation de jeux de mots assez vulgaires dans Roméo et Julietteavec certainement un jeu d'acteur très explicite....

  • L'interaction avec les spectateurs : le théâtre classique à la française s'appuie sur la notion de quatrième mur, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'interactions entre les acteurs et les spectateurs. Dans le théâtre élisabéthain c'est différent. La scène a un prolongement physique vers le public et les acteurs interagissent avec les spectateurs (et inversement).

  • La temporalité des pièces : les pièces classiques françaises sont basées sur l'unité de lieu, de temps et d'action. Il en est autrement chez Shakespeare puisque l'action de Roméo et Juliette se déroule sur quatre jours.

Autre info intéressante, les femmes ne peuvent pas monter sur scène donc les rôles de femmes sont attribués à de jeunes acteurs dont la voix n'a pas encore muée.


Vous l'aurez compris, les théâtres sont des lieux assez bruyants et plus ou moins bien fréquentés. Le Globe qui est l'établissement de William Shakespeare sera par ailleurs fermé en 1642 sous la pression des puritains qui le considère comme un lieu de dépravation.


C. Le contexte de la pièce

Je pourrais en écrire des tartines mais je vais m'en tenir ici aux éléments nécessaires. La période qui s'étend du XVIe au XVIIIes fut le théâtre de multiples guerres de religion en Europe. Ces guerres ont opposé les protestants aux catholiques, qu'ils s'agissent des individus mais aussi des nations.


Si vous ne connaissez pas du tout l'histoire du Royaume-Uni, je vous invite à faire quelques recherches sur la reine Elisabeth d'Angleterre, anglicane (courant protestant) et sur sa demi-soeur catholique à qui elle a succédé, Marie Ire dite "la Sanglante" (Bloody Mary ; 1516-1558). Si Elisabeth Ire a pu être perçu comme une souveraine tolérante, c'est elle qui a ordonné l'exécution de sa cousine Marie Stuart (catholique), reine d'Ecosse et prétendante au trône d'Angleterre.


Bref, les conflits familiaux et la violence sont bien connus de Shakespeare et ses contemporains.


II. La pièce

A. Les personnages


On ne va pas trop s'éterniser là-dessus mais on peut relever que les noms des personnages n'ont pas été choisis au hasard et en voici quelques exemples :

  • Roméo vient de Rome, référence évidente à l'Italie où se déroule l'action.

  • Juliette vient de Juli (Julia en latin), famille descendante d'Énée qui dans l'épopée du poète antique Virgile (L'Énéide) est celui qui fonde Lavinium, ancêtre de Rome.

  • Mercutio vient de Mercure, messager des dieux dans la mythologie romaine. Mercutio appartenant à la famille du Prince de Vérone, il aurait pu être un pont entre les deux familles.

  • Benvolio, l'ami proche de Roméo, a un prénom proche de l'italien pour signifier "qui veut du bien).

  • Pâris est une référence au prince de la ville antique de Troie qui apparait dans L'Iliade d'Homère.

B. La construction de la pièce


Roméo et Juliette est une pièce construite sur la dualité :

  • Montaigu/Capulet

  • Roméo/Juliette

  • Frère Laurent/Nourrice

  • Les serviteurs fonctionnent par paires

  • ...

Cette dualité ne concerne pas seulement les personnages mais aussi le lieu. L'action se déroule à Vérone, en Italie, en été. C'est pourtant dans ce décor de carte postale que la violence et la haine se déchaînent.


C. Le mélange des registres

On l'a vu plus tôt, le public des pièces de Shakespeare est, à l'époque, assez varié et il en faut donc pour tous les goûts. William Shakespeare joue habilement sur cette diversité sociale que l'on retrouve dans son public dans sa pièce. Ainsi, Roméo et Juliette contient plusieurs registres. Le language des serviteurs repose sur le comique et la vulgarité. Les Capulet et les Montaigu s'expriment avec un language plus noble. Enfin, Roméo et Juliette ont recours à un language poétique. William Shakespeare attribue donc à l'amour une valeur supérieure qui passe aussi par la qualité du langage avec lequel il est exprimé.


III. Les thèmes de la pièce

A. L'amour et la mort

L'amour et la mort sont les deux côtés d'une même pièce dans Roméo et Juliette. Willliam Shakespeare y explore le côté funeste du sentiment amoureux, celui qui conduit à la mort.


J'en parlerai aussi dans la suite de cet article mais il faut bien retenir que Roméo et Juliette évoluent dans un milieu violent et on pourrait presque dire morbide. On se déteste, on se cherche querelle et on se tue. Ce n'est donc pas surprenant que le discours des deux adolescents entremêle l'amour et la mort.


B. L'adolescence


Il ne faut pas perdre de vue que Roméo et Juliette ne sont en fait que des adolescents et c'est un élément très important. Parce qu'ils ont encore un pied dans l'enfance, ils possèdent cette innocence si particulière tout en étant, en parallèle, obligés de subir le monde des adultes et notamment l'autorité de leurs parents.


L'amour de Roméo et Juliette est pur parce qu'il n'est pas entaché par les querelles des adultes. Il est beau parce qu'il n'aurait pas du naître. Il est synonyme d'espoir car si un Montaigu et une Capulet peuvent s'aimer, alors la réconciliation n'est (sur le papier en tout cas) pas impossible.


S'il est pur, cet amour adolescent n'est cependant pas dénué de superficialité, ce que frère Laurent ne peut s'empêcher de faire remarquer à Roméo : "L'amour des jeunes gens ne réside / Pas vraiment dans leur coeur, mais dans leurs yeux." Roméo avant d'être amoureux de Juliette était amoureux de Rosaline (même si c'est un amour différent de celui qu'il porte à Juliette). De plus, le coup de foudre entre Roméo et Juliette est avant tout basé sur le physique puisqu'ils ne se sont jamais parlés.


Là où l'histoire va commencer à se gâter, c'est finalement quand les adultes vont s'en mêler. Pourtant, les adultes ne semblent pas tous être des ennemis potentiels. Juliette cherche en sa nourrice une alliée et Roméo fait de même avec frère Laurent. Pourtant, ces deux personnages ne vont pas permettre aux deux amants de vivre leur histoire. Ainsi, la nourrice qui pendant un temps va aider Juliette à épouser Roméo l'incitera par la suite à faire comme si ce mariage n'avait pas eu lieu et à épouser Pâris comme le souhaitent ses parents. Frère Laurent, quant à lui, acceptera de célébrer le mariage des jeunes gens mais c'est aussi lui qui donnera le poison à Juliette qui sera source d'un funeste malentendu.


En fait, l'amour de Roméo et Juliette est si pur qu'il ne peut pas exister dans le monde dans lequel ils évoluent.


C. L'être humain


Roméo et Juliette n'est pas une tragédie grecque. On n'assiste pas aux souffrances de protagonistes causées par la volonté d'un dieu/déesse mécontent.e. Ce sont bien les hommes qui sont responsables de leur propre malheur dans la pièce de Shakespeare et non la fatalité. Ce sont bien les hommes qui se livrent une guerre fratricide qui fait couler le sang dans les rues de Vérone (sans que l'on sache d'ailleurs pourquoi les deux familles s'affrontent). Enfin, ce sont bien les hommes qui ont mis fin à l'innocence et aux rêves d'amour de leurs enfants.


Alors certes il y a du hasard et des malentendus dans la pièce, comme dans la vie finalement. Ainsi, Roméo n'est pas censé se rendre au bal des Capulet et lorsque les deux jeunes gens tombent amoureux, ils ne savent pas qui ils sont. Autre exemple, c'est en tentant de sauver Mercutio de l'attaque de Tybalt que Roméo se rend accidentellement responsable de la mort de son ami. Enfin, dernier exemple, Roméo aurait du recevoir un message l'informant que Juliette simulait la mort et ce message n'a pas été délivré car le messager est tombé malade.


Les difficiles relations entre les êtres humains dans la pièce se matérialisent par un impossible dialogue. Les Montaigu et les Capulet ne se parlent pas et le Prince de la ville qui prone la tolérance et le dialogue prêche dans le désert. De même, Juliette se fait traiter de tous les noms lorsqu'elle annonce à ses parents qu'elle n'épousera pas Pâris.


Conclusion


Roméo et Juliette est donc bien plus qu'une histoire d'amour tragique entre deux adolescents. William Shakespeare interroge la responsabilité des hommes et leurs difficultés à dominer leurs passions. Il exprime ainsi par la bouche de frère Laurent : "Ces plaisirs violents ont des fins violentes, Ils meurent dans leur triomphe comme le feu et la poudre, Qui se consument en s'embrassant. Le miel le plus sucré / Ecoeure par sa suavité même, / Et son goût détruit l'appétit. / Aime donc modérément, c'est ainsi que l'amour dure longtemps. / Trop prompt arrive aussi tard que trop lent." J'espère que vous verrez la pièce un peu différemment et si vous voulez partager votre ressenti sur la pièce et/ou l'article, l'espace commentaires est fait pour ça ;).


Références

  • Shakespeare W., Roméo et Juliette, Folio Collège


Pour aller plus loin

  • Le film Roméo + Juliette de Baz Luhrmann (1996) avec Claire Danes dans le rôle de Juliette Capulet et Leonardo Dicaprio dans le rôle de Roméo Montaigu.

  • Le film Roméo et Juliette (2013) de Carlo Carlei avec Hailee Steinfeld dans le rôle de Juliette Capulet et Douglas Booth dans le rôle de Roméo Montaigu.

  • La chanson de Grand Corps Malade Roméo Kiffe Juliette.

  • La comédie musicale Roméo et Juliette (2001) Gérard Presgurvic

220 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout